Tu aimerais faire un Grandeur Nature, mais tu ne sais pas si c’est pour toi?
Ou du moins, tu es curieux/se?

Découvre ce que ça prend selon moi pour être un joueur de GN.


Curiosité et ouverture d’esprit

Entrer dans un Grandeur Nature, c’est entrer dans une histoire. Les animateurs et les autres joueurs vont te faire vivre une expérience particulière.

Mais ça ne sera intéressant pour toi que si tu te laisses porter par cette histoire et que tu acceptes de te prêter au jeu.

Suis les règles, sois curieux/se et n’aies pas d’attentes.

Sinon, c’est un peu comme essayer d’apprécier Harry Potter, mais de commencer ta lecture en disant : mais quelle connerie! La magie ça n’existe pas.

On s’entend que t’aimeras sûrement pas ta lecture.

Personnellement, ça m’a pris 2 scénarios avant de vraiment commencer à aimer ça. Au 3e, j’avais vraiment la piqûre et je ne pouvais plus m’en passer.


Imagination

Une bonne partie du jeu reposera sur ton imagination. D’abord, il faut que tu aimes jouer à faire semblant vu que tu incarneras un autre personnage que toi.

Ensuite, il faut souvent s’imaginer certaines choses qu’on ne voit pas vraiment.

Un costume assez basique pourrait suggérer un troll impressionnant, des petites lumières LED, seraient des fées, etc.

Et plusieurs sorts n’auront qu’un effet qui vous sera nommé (un sort qui te plonge dans la peur, une boule de feu qui t’enlève 3 points de vie, …) ou indiqué par un signal.

Si pour toi, c’est impossible de faire semblant que tu ne vois pas le gars près de toi qui a le poing levé (pour indiquer son invisibilité), ta fin de semaine va être longue…


Aimer jouer en groupe

En Grandeur Nature, personne gagne ou perd le jeu.

Oui, il y a une certaine compétition et tu voudras contrecarrer les plans de tes ennemis et faire avancer les plans de ton groupe.

Mais le plus important, c’est de se rappeler qu’on est tous venus pour jouer et avoir du plaisir.

Ensemble.

S’il n’y avait pas de méchants (ou de gentils) à combattre, où serait le plaisir?

Le fair play est primordial pour garder le plaisir. C’est facile de tricher en GN. Mais après ça perd tout son intérêt.

Il faut toujours se souvenir que les autres joueurs ont le droit de s’amuser et qu’on est là pour y contribuer aussi.

Alors si tu es du genre à vouloir  gagner à tout prix quitte à miner l’expérience des autres, ce n’est pas pour toi.


Aimer le Plein air (au moins un peu)

La plupart des GN se passent pendant toute une fin de semaine dans le bois.

Ça veut dire qu’il faut aimer un minimum le plein air.

Dormir dans une tente (ou une cabane rudimentaire pour certains), marcher beaucoup (souvent dans la bouette), se faire attaquer par les moustiques…

C’est vraiment comme une fin de semaine de camping sauvage.

Les commodités sont rudimentaires sur la plupart des terrains.

Pas d’eau courante, pas de bloc sanitaire, pas de douches non plus.

Et des bécosses. Oui oui, cette cabane en bois dehors sans eau avec un trou en dessous du siège pour faire tes besoin.
Non ça sent pas bon.

Pis tu vas être sale.

C’est garanti.

Si ton confort est essentiel, ce n’est probablement pas fait pour toi.


Cependant, il existe certains GN qui te conviendraient mieux.

Regarde plutôt pour des scénarios de 12 heures ou seulement une journée. Si tu es dans une grande ville comme Montréal, tu peux probablement trouver des événements intérieurs.


Est-ce que je peux jouer avec des limitations physiques?

Oui et non.

Pour profiter pleinement d’un scénario, vaut mieux être en forme.

Tu vas marcher.
Beaucoup.

On dit souvent qu’une des principales activités d’un GN, c’est chercher quelqu’un (ou quelque chose) qu’on ne trouve pas… à travers tout le terrain haha!

Certains terrains sont assez plats et pas trop grands. Mais d’autres vont t’en faire marcher une shot.

Et faire des combats, ou courir pour protéger sa vie, ça peut vite devenir épuisant.

Pour ma part, ça m’arrive de manquer une partie de l’action parce que physiquement, je ne suis plus. Y’a certains GN où juste faire quelques voyages entre l’auto et notre campement avec tout notre stock, ça a déjà vidé mes batteries.

Mais est-ce que ça veut dire que tu ne peux pas jouer si tu as une santé fragile ou que tu te déplaces difficilement?

Pas du tout.

Mon époux Joris et moi avons très souvent fait des GN en restant majoritairement dans l’auberge ou au village. Il a même déjà fait l’un d’eux en béquilles.

Oui, dans ce temps-là, on manque une partie des quêtes et de l’histoire, mais on a quand même beaucoup de plaisir.

On apporte des dés, cartes ou jeux de société (qui fitent avec le décorum).
Pour moi, mon livre de chansons autour du feu.

Et on passe la fin de semaine à faire du roleplay de taverne.

C’est toujours un lieu central de l’histoire alors, tu pourras sûrement participer aux énigmes, rencontrer d’autres personnages, soigner des blessés, etc.

C’est seulement que, quand ils iront terrasser les monstres au fond des bois, tu resteras ben peinard/e loin de l’action.

Si tu as des limitations importantes (grossesse, handicap, tu ne peux pas recevoir de coups, chaise roulante…) renseigne-toi auprès de l’organisation du GN avant. Certains pourront t’accommoder et d’autres non.


Bien que certains soient plus sécuritaires que d’autres, il n’existe pas de risque nul de blessure en GN. Alors, à toi de décider et d’assumer les risques ou non.

Et il reste aussi la possibilité de faire des GN intérieurs (sans combat ni déplacement).


J’ai peur de me battre.

Bon d’abord, les armes de GN sont en mousse. Elles sont conçues pour ne pas trop faire mal.
La règle générale, c’est que si tu peux taper ta petite soeur ou ta grand-mère avec sans lui faire mal, elles sont règlementaires.

Alors, tu pourras faire des combats sans vraiment te faire mal.

Ça n’empêche pas certains joueurs (une très faible minorité) de fesser comme des malades malheureusement.

C’est souvent plus l’environnement qui est hostile : s’enfarger dans une roche, s’accrocher dans des branches… C’est pas rare de collecter quelques bleus.

Mais si t’as aucune envie de te battre, tu n’as pas à participer activement aux combats. Voilà 12 ans que Joris et moi on fait des GN et on a presque exclusivement joué des personnages non combattants.

Ben oui, parfois on se fait attaquer pis on meurt. C’est pas grave.

Ou on se prend des compétences qui nous permettent de fuir ou éviter des combats.

Ça ne nous empêche pas d’essayer de se défendre de temps en temps ou de participer à une grande bataille. Mais c’est rare.

Pis on a beaucoup de plaisir pareil.


Mais je ne sais pas jouer et j’ai peur de péter le jeu

Savais-tu que chaque joueur a commencé par être un nouveau?
Nous sommes, pour la plupart, des passionnés qui aimons faire découvrir notre passions.

La communauté du GN est accueillante et là pour t’aider à t’intégrer. Si tu ne sais plus une règle, y’a personne qui va te chicaner et t’exclure. On va plutôt t’informer à voix basse.

Bon ok, ça pourrait peut-être t’arriver. Mais des connards, y’en a malheureusement partout.
Même à l’épicerie. T’empêches-tu de faire les courses pour eux?

Beaucoup de GN ont d’ailleurs mis en place des façons créatives de bien intégrer les nouveaux.

Et si tu te sens moins à l’aise avec un certain groupe… y’en a plein d’autres avec qui jouer.


Je suis vraiment trop timide et/ou poche en théâtre

C’est vrai qu’un première partie dans un contexte que tu ne connais pas encore, avec plein de gens que tu ne connais pas.

Ça peut être intimidant.

Mais quand on demande aux joueurs de Grandeur Nature ce que ça leur a apporté, sais-tu ce qui revient très souvent?

Combattre leur gêne.
Être plus sûrs d’eux.
Avoir de nouveaux amis.

Des gens qui les aiment comme ils sont.
Sans jugement.

Le monde du Grandeur Nature, c’est d’abord une communauté qui s’entraide.
Pour beaucoup, c’est enfin un endroit où ils peuvent être eux-même et lâcher leur fou sans avoir peur de ce que les autres diront.

Y’a personne qui te demande d’être parfait ou d’avoir des répliques à la Cyrano de Bergerac. On veut juste avoir du fun avec toi.

Tu peux commencer par un personnage qui te ressemble beaucoup et qui serait plus facile à jouer aussi.

La confiance et le roleplay, ça se développe.
Et les autres joueurs se feront un plaisir de te soutenir.

Alors, crois-tu que tu es fait pour le Grandeur Nature?

Consulte ces articles pour t’y préparer :

Aussi, sur le site du Grandeur Nature le Royaume, on trouve aussi une liste de tout ce que tu devrais préparer pour aller en GN.

Si tu as des questions n’hésite pas à les poser en commentaires.


Salut! Je suis Edith ta Fée Marraine.

Je crée des bijoux magiques pour t’aider à traverser tes épreuves quotidiennes.

C’est toi l’Aventurier/ère de ta vie.
Assure-toi d’avoir le bon équipement et fonce.

Tu aimerais peut-être…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *